L'évangélisation au quotidien

Hey!

La fin de semaine dernière, nous avons eu une messe jeunesse qui a été une très belle expérience. Pour la première fois depuis que nous sommes arrivés en Beauce, le band des jeunes a réussi à jouer la messe en entier sans l'aide de quelqu'un de notre équipe. Je suis restée là dans le banc d'église, comme une maman au soccer encourageant ses enfants ! Je suis tellement fière d'eux et de comment ils ont grandi depuis la première rencontre en tant que groupe. En plus, nous avons eu des jeunes qui ont servi la messe, apporté les dons à l'offertoire, récité les prières universelles, chanté le psaume et fait les lectures! Le groupe de jeunes ici est tellement inspirant et c'était merveilleux de voir toute la messe célébrée avec autant de jeunes impliqués, juste devant mes yeux.

Nous sommes rendus à un point dans l'année où notre équipe est en train de faire de moins en moins et nos leaders sont en train de faire de plus en plus. Une grande partie de notre mission en venant en Beauce cette année était de former les jeunes à l’apostolat, avec l'espoir qu'ils seront en mesure de continuer la pastorale jeunesse longtemps après que NET soit parti. Nous avons vu beaucoup de beaux moments et de nombreuses histoires glorieuses ont eu lieu au cours des sept derniers mois. Mais même si nous avons réussi cela, notre travail n'est pas encore terminé.

Il est très facile de vouloir s'asseoir et se relâcher lorsque les jours passent rapidement et que notre temps en Beauce touche à sa fin; de vouloir réfléchir à tout ce qui a été accompli et vécu cette année. Mais nous ne sommes pas appelés à le faire. Nous ne sommes pas appelés à rester assis et attendre que le temps passe. Ce serait une option, oui, mais il n'est pas un choix qui vaudrait la peine.

L'évangélisation est une mission permanente. La mission que notre équipe a eue ici en Beauce en était une qui était tout à fait évidente, compte tenu de notre énoncé de mission en tant qu’équipe (voir ci-dessous) et du fait que nous vivons en tant que disciples missionnaires radicaux. Mais nous sommes tous appelés à évangéliser. Lorsque je retournerai chez moi dans un mois, je ne vais plus porter le titre d' «une jeune missionnaire avec NET», mais la seule chose qui va changer est que NET sera terminé - la partie d'être une jeune missionnaire va rester. Aucun d'entre nous n’est appelé à reconvertir massivement l'ensemble de la société moderne, mais dans le renforcement des relations avec les personnes de qui nous sommes déjà proches, nous pouvons réaliser que l'évangélisation n'est pas aussi épeurante que nous pourrions le penser. C’est dans notre baptême et dans notre sang. Tout le monde est appelé à évangéliser et nous avons tous un choix à faire.

"Avec une conviction que Dieu n'abandonne pas les Québécois, nous répondons à l'appel de l'Esprit Saint pour apporter la guérison à son peuple en renouvelant leur foi afin qu'ils puissent redécouvrir le cœur de leur identité. Nous allons témoigner aux jeunes de la Beauce avec notre foi et notre joie qu'une amitié avec Jésus offre la possibilité d'avoir une nouvelle existence remplie de bonheur, une communauté unie, une liberté authentique et une espérance éternelle. Il est la réponse à tous nos désirs, nos questions et nos inquiétudes.

Nous voulons transformer leur perspective de l'Église comme étant le véhicule de la grâce et une communauté vibrante, énergique et vivante. Après leur propre conversion et remplis du feu de l'Esprit Saint, nous allons les former en disciples qui suivent les pas de Jésus en embarquant dans la mission de proclamer la Bonne Nouvelle."

Que Dieu vous bénisse,

Rebecca